Quels sont les frais supplémentaires à prévoir en camping ?


Pendant les vacances, une bonne gestion du budget est de mise quand on ne peut pas se permettre de dépenser des sommes astronomiques. En camping, le coût de l’hébergement représente la plus grande dépense. Mais il se peut que certains facteurs viennent alourdir la facture. Il faut donc prévoir les frais supplémentaires. Mais quels sont-ils exactement ? Pour vous aider à déterminer le coût réel de votre séjour, voici une petite liste des frais dont vous devrez aussi vérifier et vous acquitter si vous séjournez dans un hôtel plein air.

Le frais de dossier : il est demandé systématiquement pour toutes les réservations faites pour les emplacements et les locatifs dans un camping.

L’assurance annulation : elle n’est pas obligatoire mais peut augmenter légèrement le coût de votre séjour. Cette assurance vous permet d’être remboursé des sommes versées si vous devez annuler ou interrompre votre séjour.

Les arrhes : représentant généralement 20 à 25% du coût total de votre séjour, ils sont acquis par le camping en cas d’annulation ou restitués à la fin de votre séjour. A différencier de la caution ou acompte qui vous engage à payer la totalité de votre séjour en cas d’annulation.

La taxe de séjour : de l’ordre de 0,20€ et 0,55€ par jour et par personne, elle est imposée par certaines villes en juillet et août.

Les charges : normalement, les frais de gaz, d’électricité et d’eau sont inclus dans le prix de la location mais certains campings les excluent afin d’afficher des tarifs plus attractifs.

Accès au branchement électrique : pour les campeurs traditionnels en tente, en camping-car et en caravane, l’accès au branchement électrique est payant, soit vous optez pour un forfait à la semaine, soit vous vous acquittez la consommation réelle.

Personne supplémentaire : les prix proposés sur les mobil-homes ou les emplacements concernent un nombre limité de personnes auquel cas vous devez débourser plus par personne supplémentaire.

Véhicule supplémentaire : de la même manière, si une place de parking est incluse dans la location, vous devez payer pour chaque véhicule supplémentaire.

Visiteur : pour qu’un ou plusieurs amis ou membres de votre famille près de votre lieu de vacances passe une journée avec vous dans le camping (sans dormir), ils doivent aussi payer pour profiter des infrastructures dans la plupart des campings.

Accès aux activités : un camping peut proposer des activités payantes. Pensez à vérifier pour éviter de payer avec grande surprise la location du cours de tennis par exemple.

La meilleure manière de limiter ces petites dépenses supplémentaires est de bien lire les termes du contrat de location et de demander systématiquement un devis indiquant la somme réelle et définitive pour votre séjour. Au moment de faire vos calculs, pensez aussi aux coûts des transports (avion, train, voiture…), ceux des déplacements que vous aurez à faire et des activités (entrées de musées, parcs d’attraction, cinémas…), sans oublier la nourriture. Avec une estimation réaliste de vos dépenses, il sera plus facile de trouver un moyen d’économiser.