Est-il avantageux d’investir dans l’achat d’un mobil-home ?


De plus en plus de particuliers s’intéressent aujourd’hui à l’achat d’un mobil-home. Ce type d’investissement se présente en effet comme une aubaine pour se faire plaisir, notamment pour les amoureux de camping mais surtout pour faire fructifier son argent. Les mobil-homes sont peu chers comparés à d’autres biens immobiliers. Et étant donné qu’ils sont considérés comme des biens mobiliers, leur fiscalité est plus intéressante. Etre propriétaire d’un mobil-home, c’est aussi avoir une maison de vacances à sa disposition et pouvoir la louer pour rentabiliser son investissement. L’achat d’un mobil-home est-il avantageux pour autant ? Comme tout investissement, il a ses inconvénients et ses avantages.

Les bonnes raisons pour acheter un mobil-home

Les mobil-homes sont souvent proposés à des prix abordables. Le prix de départ des mobil-homes d’occasion, tout équipés, est autour de 12000 euros et les modèles neufs dès 25000 euros allant parfois jusqu’à 50000 euros. C’est un investissement envisageable pour les personnes aux revenus modestes. En outre, la TVA est récupérable sur l’achat du mobil-home. De plus, vous serez exonérée de la taxe foncière et de la taxe d’habitation. Vous vous acquitterez uniquement la taxe de séjour (entre 100 et 200 € par an) que vous intégrerez dans le tarif des locations. Il n’y a pas non plus de frais notaire.

Par ailleurs, la demande locative est très forte pour les mobil-homes, surtout s’ils sont bien équipés et installés dans un camping de qualité dans une zone touristique prisée. A côté, vous pourrez équiper votre mobil-home de terrasse, avec abri de jardin, un barbecue, un salon de jardin etc afin de lui donner une valeur ajoutée. Vous pouvez louer votre mobil-home tout au long de l’année, à des tarifs exorbitants en juillet-août. Il est possible de récupérer votre investissement en 7 ou 8 ans. Et comme la durée de vie d’un mobil-home est estimée autour de 20 ans, vous pourrez faire de gros bénéfices. Exemple : un mobil-home neuf acheté à 30000 euros, moins la TVA à 20% revient finalement 24000 euros. La location de parcelle est à 5000 euros par an (électricité, gaz et eau compris), les autres charges à environ 1000 euros et les revenus locatifs 8000 euros par an, le propriétaire fait 3000 euros de bénéfices.

Les pièges à éviter

Pour rentabiliser votre investissement dans l’achat d’un mobil-home, il faut d’abord choisir un mobil-home en bon état, c’est-à-dire un modèle dont la durée de vie est encore assez longue pour amortir le placement de départ et faire des bénéfices. Un mobil-home en état d’ébriété et qui va de ce fait demander beaucoup d’entretien et de rafraîchissement ne sera pas non plus intéressant. Viens ensuite le choix du camping. Un propriétaire de mobil-home doit en effet louer une parcelle à l’année auprès d’un camping pour l’installer via un contrat de location. Mais il faut vérifier les conditions imposées pour éviter les mauvaises surprises. Le bail inclut généralement les consommations habituelles telles que l’entretien de la parcelle, l’eau et l’électricité. Certains stipulent parfois le changement de mobil-home à fréquence régulière alors que cette condition

Il est important que vous puissiez louer par vous-même votre mobil-home, sans frais. Déclarer votre mobil-home sous le statut de LMNP ou Loueurs Meublés Non professionnels réduira aussi les impôts. D’autres détails sont essentiels lors du choix de camping. Des dates d’ouvertures étendues sont par exemple plus avantageuses pour louer le mobil-home tout au long de l’année. Une situation géographique privilégiée et un bon niveau d’équipements seront également de bons arguments pour choisir un camping. Bref, faites en sorte d’avoir toutes les informations en main avant de vous lancer dans un projet d’achat de mobil-home.